19 novembre 2014

L'or : Alerte en Russie et en Suisse !

L’or, appelé « relique de barbare » par John M. Keynes, a cassé ce fameux support à 1180 $ mais depuis le vendredi 14 novembre 2014, il essaye de revenir vers les 1200 $. Fondamentalement, cela signifie que tout va bien pour l’économie des Etats-Unis et les détracteurs se sentent confortés par les records historiques du S&P 500 et du Dow Jones Industrial. Pour ceux qui sont « bullish » sur l’or comme moi (dont j’assume complètement), il ne faut pas chercher du côté de l’analyse technique pour trouver des réponses positives. A titre personnel, ce sera un ou des évènements inattendus qui feront monter exponentiellement son cours et pour l’instant, il est manipulé à la baisse par les banksters dans le but de défendre la valeur du dollar. La question est de savoir quand l’or va reprendre son ascension.

Lire la suite sur Tendance.com

7 novembre 2014

États-Unis : les électeurs meilleurs que les économistes

Quel chef d’État ne rêverait pas de se présenter à des élections avec une croissance de 3,5% et un taux de chômage de 5,9% ? Ce serait pour lui l’assurance de voir son camp triompher sur ses adversaires… Et pourtant, Barack Obama et les Démocrates viennent de perdre les élections de mi-mandat (midterms) ; ils étaient minoritaires à la Chambre des représentants et s’enfoncent encore plus, et ils perdent la majorité au Sénat au profit des Républicains.

29 octobre 2014

Chauffez votre portefeuille avec Gazprom



Fondée en 1989, Gazprom est une entreprise spécialisée dans la chaine de production du gaz naturel tant en amont qu’en aval dont le principal actionnaire est l’Etat russe. En 2013, elle produit 73 % du gaz naturel russe et 13 % au niveau mondial, puis détient les plus grandes réserves mondiales avec une quote-part avoisinant 17 %. Ses principaux clients sont les pays de l’ex-URSS et l’Europe. Au niveau de la capitalisation boursière, elle est la première au niveau national et fait partie du Top 20 mondial dans le secteur Pétrole et Gaz. Pour se prémunir de la dépendance gazière, elle se diversifie à petite dose dans des activités pétrolières, d’électricité et de chauffage. Coté extra professionnel, Gazprom aime le football en étant le sponsor officiel de l’UEFA Champions League et sponsorise des clubs tels que le Zenith Saint-Pétersbourg et FC Schalke 04.

Lire ma suite sur Tendance.com

20 octobre 2014

Olivier Delamarche - Sicavonline - 20/10/2014

La face cachée de la baisse du pétrole

Depuis le début août 2014, le prix du pétrole que ce soit le WTI américain ou le Brent de la Mer du Nord continue sa chute vertigineuse. La plupart des professionnels de la finance se réjouissent car c’est bon pour les marges des entreprises. Néanmoins, pour que ce soit réellement bénéfique, il faut que la demande réponde présente. Quant à la principale raison du massacre de l’or noir, ils pensent que les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite se sont entendus pour faire pression à la Russie. Tout en sachant que la manne pétrolière représente une part importante de ses recettes budgétaires. A titre personnel, cela me semble être un argument réducteur du fait de la grande influence américaine dans la presse et les médias financiers, et je vois que M. le Marché envoie des messages qui pourraient être fatals à la première puissance mondiale.

Lire la suite sur Tendance.com